ACUPUNCTURE

Santé, vitalité, équilibre

 

L'acupuncture est l'une des cinq branches de la Médecine traditionnelle chinoise (MTC), avec la diététique chinoise, la pharmacopée chinoise (herbes médicinales), le massage Tui Na et les exercices énergétiques (Qi Gong et Tai-chi).

 

L’acupuncture se base sur une approche énergétique et holistique. Selon la pensée médicale orientale, elle agit sur le Qi (prononcer tchi) et le sang, par la voie des méridiens. Les aiguilles insérées dans la peau stimulent des points d’acupuncture précis afin de régulariser le Qi ainsi que des fonctions physiologiques, organiques et psychiques ciblées.

 

Deux images pour illustrer la physiologie et la fonction:

 

Les méridiens correspondraient à des rivières souterraines, et les points d'acupuncture, à des puits afférants à la surface de la peau.

L'insertion d'une aiguille appelle une quantité de Qi plus grande au niveau de la zone d'insertion. Chaque point ayant une fonction précise, l'afflux de Qi et de sang au niveau du point, enclenche la réaction physio/énergétique recherchée... comme quand on branche un appareil dans une prise et que l'on allume l'intérupteur... la lumière arrive!

 

Il existe une cartographie détaillée des points d’acupuncture et des méridiens ainsi que de leurs rôles pour rétablir la santé et l’équilibre du patient.

 

 

En d'autres termes, on pourrait dire que cela permet de renforcer les processus d’autorégulation et de guérison qui se mettent normalement en branle lorsque l’organisme subit une agression (causée par un virus, un stress, une blessure, etc.).

 

L'acupuncture permet de traiter, souvent en complémentarité avec d’autres pratiques, une variété de « déséquilibres » liés, entre autres, aux systèmes musculosquelettique (arthrite, tendinite, bursite), respiratoire (bronchite, asthme), gastro-intestinal (calculs, diarrhée), nerveux (dépression, stress), etc. Elle contribue aussi à soulager divers maux courants (mal de tête, rhume, nausées).

 

L’acupuncture joue également un rôle important dans la prévention des maladies. En maximisant l’activité fonctionnelle des Viscères ainsi que la circulation des Substances, elle permet d’équilibrer l’ensemble des systèmes de l’organisme. Cela empêche la maladie de trouver un terrain propice pour s’implanter.

 

 

La première consultation:

 

À la première visite chez l'acupuncteur, ne vous attendez pas à le voir apparaître aiguilles en mains avec un petit sourire en coin... L’acupuncture est une discipline hautement élaborée et méthodique, basée sur des milliers d’années de pratique. En premier lieu, le thérapeute évalue l’état de santé de la personne et détecte ses déséquilibres énergétiques. Pour ce faire, il utilise l’observation, les palpations et des questionnaires détaillés. Il se peut qu’il vous interroge même sur les climats ou les saveurs que vous préférez - des indices supplémentaires pour corroborer son évaluation. Il prend note de vos antécédents médicaux et de vos caractéristiques (taille, poids, teint, rythme de la respiration, son de la voix, mouvements, état émotif, etc.). Il examine le pouls et la langue, écoute les bruits de l’estomac, relève les odeurs corporelles et ausculte les endroits douloureux associés aux méridiens.

 

Du picotement à la relaxation profonde:

 

En général, l'effet d’un traitement d’acupuncture est relaxant. Même si les aiguilles sont, à première vue, peu invitantes, elles font rarement mal. Elles sont à peine 3 fois plus grosses qu’un cheveu et ont été conçues pour s’insérer dans la peau sans résistance. Habituellement, l’acupuncteur utilise de 1 à 15 aiguilles, qu’il laisse sur différents points pendant un minimum de 6 cycles respiratoires, selon le problème à traiter. On compare la sensation causée par l’aiguille à une piqûre de moustique. Mais il arrive qu'elle soit plus prononcée, allant du picotement léger à l’engourdissement, voire à une décharge électrique. Généralement, ces sensations ne durent toutefois que le temps de l’insertion de l’aiguille. D’ailleurs, certaines personnes s’endorment durant la séance!

 

Basé sur l'article de passeportsante.com